fbpx Skip to main content

Une solution au manque de personnel qualifié au Québec

À titre de PDG de TELUP, je me permets de soumettre une solution à nos élus pour faire face au manque de personnel qualifié dans la fonction publique et en général au Québec. Ce nouveau concept de l’immigrant virtuel s’inspire du « Programme de l’expérience québécoise » à la différence que l’employé n’est pas physiquement au Québec, car il oeuvre plutôt d’un pays étranger.

Le concept consiste, pour les gouvernements et les entreprises, à utiliser la force d’attraction du Québec sur la scène internationale pour sélectionner les meilleurs immigrants qui soient suite à un processus de 5 ans. Si les deux parties le souhaitent, l’immigrant virtuel se verra offrir un droit d’immigration au Canada avec le statut de résident permanent.

Mode de fonctionnement :

Cette stratégie s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation des ressources humaines au sein de la fonction publique et des entreprises canadiennes qui souhaitent adhérer au programme qui consistera à déplacer des employés canadiens travaillant à des postes où le travail peut se faire à distance, pour les assigner à des postes qui nécessitent que l’employé soit sur place. Quant aux postes laissés vacants, ils seront comblés par de nouveaux immigrants virtuels sélectionnés.

Qui paie l’employé virtuel ?

C’est à l’employeur de payer ses employés virtuels comme il le fait pour ses employés réguliers, et ce, avec toutes les retenues à la source prévues à l’embauche. À titre d’exemple, si l’employé virtuel est embauché par la fonction publique du Québec, il recevra sa paye directement du gouvernement du Québec.

L’immigrant virtuel doit :

  1. Occuper le même emploi pendant 1 année;
  2. Maîtriser le français;
  3. Être diplômé universitaire;
  4. Obtenir l’équivalence québécoise de ses diplômes acquis à l’étranger;
  5. Acquérir les connaissances socio-culturelles et socio-démographiques du Québec;
  6. Être ouvert à aller travailler et vivre dans une autre région que celle du Grand Montréal au Québec;

Avantages :

  1. Règle en partie le manque de personnel qualifié;
  2. Réduit considérablement les coûts reliés à l’embauche d’employés;
  3. Réduit les risques d’erreur sur les choix des candidats à l’immigration.

Ce dernier point est des plus importants, car il permet à l’employeur de juger (sans risque) de la pertinence de la candidature de l’immigrant.

TELUP est une société de sous-traitance du processus d’affaires (BPO) qui dessert déjà des dizaines d’entreprises canadiennes par le biais de travailleurs à distance œuvrant dans nos bureaux à l’étranger : une solution virtuelle pour les réalités d’aujourd’hui.

Erik Villeneuve, PDG de TELUP

Liens externes :

  1. Programme de l’expérience québécoise : https://www.quebec.ca/immigration
  2. Obtention d’équivalences de diplômes : https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/formulaires
Close Menu

Prospection. Fidélisation. Interaction

© 2023 TELUP
Tous droits réservés.